Marrakech, ma ville, mon Souk


Marrakech, ma ville, mon Souk. Je suis certaine que vous êtes nombreux à connaitre Marrakech et sa médina (la vieille ville).


J’ai habité 17 années dans cette ville, dont une bonne partie aux abords immédiats des souks. J’y ai vécu, avec ses artisans et ses marchands, mille anecdotes et situations qui vont du pur comique aux coups de sang en passant par des moments magiques d’amitiés et de découvertes.


Les marchands du souk de Marrakech ont d’abord été pour moi des clients alors que je produisais mes premières pièces de céramique. Certains sont restés des amis depuis ces débuts chaotiques de ma « carrière » marocaine.


J’ai passé à cette époque tant de temps dans les ruelles de la médina qu’il m’est arrivé d’offrir de grands moments de rire aux amis marocains quand, abordée par de jeunes "faux-guides" marrakchis mais étrangers au quartier, je leur proposais moi-même de leur faire découvrir les lieux.


Je suis secrètement fière que certaines pièces issues de notre atelier soient aujourd’hui fabriquées par beaucoup et vendues dans les souks comme des « classiques » de l’artisanat marocain. J’y trouve là une formidable reconnaissance pour mes années de travail.


A l’image du Grand Bazar d’İstanbul, les Souks de Marrakech sont un endroit véritablement magique où la vie bouillonne, où les sens sont en éveil permanent, où les idées et les envies de création jaillissent naturellement.


Au milieu de ce maelström fantastique certains « sages » maintiennent la tradition des grands marchands d’Orient, et vous trouverez ici des pièces chinées dans ces véritables « cavernes d’Ali Baba » que sont leurs riads et leurs fondouks (les caravansérails des contes de nos enfances).


Il y a aussi dans la médina des ateliers cachés au fond de derbs (ruelles) improbables où, sur des métiers à tisser ancestraux, des artisans fabriquent encore patiemment les couvertures que je vous propose.


Dans la tradition des caravanes d’antan, des tissus venus des confins du Sahara sont transformés par les tapissiers marrakchis pour offrir à nos intérieurs les beaux coussins ethniques que vous trouverez sur ce site.


Le lien qui m’unit à cette ville ne sera pas brisé par mon installation récente à Montréal et je m’efforcerai sans cesse de dénicher pour vous à Marrakech des pièces d’art ou de nouvelles idées artisanales et ainsi nourrir ce site en permanence. Restez à l’écoute amoureux du Maroc et de ses trésors... Salam.


Laisser un commentaire

  • (ne sera pas publié)

Connexion

S'enregistrer